On sait qu’il existe des troubles du métabolisme osseux chez les patients en insuffisance rénale terminale au stade de la dialyse. Une équipe américaine, qui publie ses résultats dans « Clinical Journal of the American Society of Nephrology »* a voulu savoir si un contrôle strict, dans des valeurs cibles, de trois paramètres osseux (parathormone, calcium, phosphore) est associé à une amélioration de la survie.Premier résultat : n’atteindre la cible pour aucun des trois marqueurs est associé à un risque de décès plus grand de 51 % que lorsque les trois cibles sont atteintes. La notion de durée est également importante ; n’atteindre une cible que pendant trois mois est associé à un risque de décès plus élevé que lorsque la cible est atteinte pendant un an : plus élevé de 34 % pour la parathormone, de 16% pour le calcium et de 62 % pour le phosphore.

* À paraître le 28 septembre.

> Dr E. DE. V.

Quotimed.com, le 02/07/2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :