La polémique enfle. L’Association des paralysés de France (APF) a dénoncé le plafonnement à 200 euros par mois du remboursement des frais de transport pour les personnes handicapées, pratiqué par « quelques-unes des caisses primaires d’assurance-maladie », dont celle de l’Hérault. Aussitôt, le gouvernement a tenté d’éteindre le feu, Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la Solidarité, indiquant samedi que « ce qui se passe dans l’Hérault est un cas particulier ».

Jusqu’à présent, le remboursement de ces frais de transport est assuré à 100 % après avis médical. Plusieurs acteurs du secteur craignent son remplacement par un nouveau système, la « prestation de compensation du handicap » créée par une loi de 2005. Valérie Létard a affirmé que cette prestation doit au contraire « venir en plus des aides déjà prises en charge par l’assurance-maladie », estimant néanmoins que son montant « peut être insuffisant dans certaines situations ». Un groupe de travail doit se pencher sur le sujet le 23 janvier.

Lu pour vous sur « 20 minutes.fr »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :