Le ministre du Budget veut contenir la progression des dépenses d’assurance- maladie à 3 % en 2010. Cela impliquerait quelque 2 milliards d’euros d’économies. La CNAM pointe les secteurs où des « marges de manoeuvre » existent.

Le plan d’économies que l’assurance-maladie devra réaliser l’an prochain commence à prendre forme. Dans un rapport qui sera examiné demain par son conseil, la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) estime que les dépenses progresseront spontanément de 3,7 % par an sur la période 2009-2012 en volume. C’est beaucoup trop aux yeux du gouvernement. « Il me paraît possible de limiter l’objectif national de dépenses d’assurance-maladie à 3 % dès 2010 compte tenu de la baisse de l’inflation », a déclaré hier le ministre du Budget, Eric Woerth. Autrement dit, il faudra économiser environ 2 milliards d’euros l’an prochain.

Dialyses à domicile

L’assurance-maladie formulera la semaine prochaine des propositions précises pour limiter les dépenses, mais elle donne déjà une liste des « marges de manoeuvre à mobiliser ». A l’hôpital, d’abord. La CNAM pointe des « disparités non justifiées » dans les charges des établissements publics et privés, « qui renvoient à des différences de productivité et d’organisation ».

L’assurance-maladie recommande ensuite de contenir les dépenses de médicaments, qui « sont en France parmi les plus importantes des pays de l’OCDE ». Elle préconise de favoriser la prescription de génériques pour certaines catégories de produits comme les antiulcéreux (« Les Echos » du 18 juin). Le rapport appelle aussi au développement des dialyses à domicile pour les insuffisants rénaux, moins coûteuses qu’à l’hôpital. Il note que les tarifs pratiqués pour ces traitements sont élevés : on pourrait économiser « plus de 100 millions d’euros » en appliquant le tarif en vigueur en Allemagne. L’assurance-maladie dirige encore une fois ses critiques sur les soins de kinésithérapie et les transports de malades, qui progressent trop rapidement. Elle revient enfin sur les disparités géographiques et par secteurs des arrêts de travail, dont le coût continue à progresser très rapidement.

V. C., Les Echos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :