Pandémie grippale oblige, c’est deux semaines plus tôt que l’année dernière que débute en France la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, qui tue de 2 500 à 3 000 personnes chaque année.

« VACCIN contre la grippe saisonnière : protégeons-nous le plus tôt possible cette année ! » : c’est le conseil des autorités sanitaires et des spécialistes, le vaccin étant disponible dans les pharmacies à partir de vendredi prochain. Comme l’explique le Pr Bruno Lina, président du conseil scientifique du GEIG (Groupe d’expertise et d’information sur la grippe), « les virus de la grippe saisonnière et le virus de la grippe A vont cocirculer et il est très important de protéger contre la grippe saisonnière les groupes à risque ». Selon une enquête TNS Healthcare pour le GEIG menée en février dernier, la couverture vaccinale de ces derniers n’est en effet que de 53 %, l’objectif pour 2010 étant de 75 %. Si le taux atteint 70 % chez les 65 ans et plus, il chute à 60 % pour les 65-69 ans, 39 % chez les personnes souffrant d’une ALD et 26 % chez les asthmatiques de moins de 65 ans, malgré les nouvelles recommandations. Quant aux professionnels de santé, auxquels il est redit qu’il ne s’agit pas seulement de se protéger eux-mêmes mais surtout de limiter les risques de transmission aux patients, le taux de couverture stagne à 27 %.

Le GEIG, qui lance aujourd’hui sa nouvelle campagne d’information sur le sujet, rappelle que la grippe saisonnière touche de 2 à 7 millions de personnes en France chaque hiver, causant de 2 500 à 3 000 décès (500 000 dans le monde). Les connaissances acquises sur le vaccin, utilisé depuis plus de quarante ans en France, permettent d’affirmer, martèle le GEIG, « qu’il est aujourd’hui le seul moyen efficace et recommandé pour la prévention de la grippe ». Et le groupe d’ajouter qu’« avec plus de 100 millions de vaccinations faites ces douze dernières années en France, il a également fait preuve sur cette durée d’une très bonne tolérance avec de très rares effets secondaires constatés ».

Le vaccin antigrippe saisonnière, trivalent, est pris en charge à 100 % par l’Assurance-maladie pour les personnes de 65 ans et plus et celles qui souffrent d’une ALD, d’asthme ou de BPCO. Comme l’année dernière, les personnes qui ont déjà été vaccinées l’année précédente peuvent aller directement chez leur pharmacien puis chez leur infirmière (un tiers des vaccinés de l’an dernier), sans besoin de prescription médicale.

› RENÉE CARTON

Quotimed.com, le 18/09/2009

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :