Les syndicats médicaux jugent de plus en plus sévèrement les réunions pilotées par le ministère de la Santé sur la pandémie, les qualifiant d’« opération de communication ». Ils pestent contre la volonté de Roselyne Bachelot d’augmenter le nombre de praticiens participant à la PDS durant les fêtes. Refusent de pallier par ces gardes « la désorganisation actuelle » et menacent de riposter.

« La ficelle est grosse », s’emporte le Dr Michel Chassang. Le président de la CSMF, qui sortait d’une nouvelle réunion organisée par le ministère de la Santé sur la campagne de vaccination H1N1, n’a guère aimé la tonalité de la rencontre. « C’était une opération de communication sur l’air de tout va très bien Madame la Marquise, poursuit-il, mais en même temps, Roselyne Bachelot réquisitionne les libéraux pour pallier les déficiences de l’organisation étatique de la campagne de vaccination ».


Les libéraux dans leur ensemble goûtent de moins en moins l’attitude des pouvoirs publics à leur égard, et ils se lâchent. Le Dr Jean-Paul Hamon (Union Généraliste) note que « la ministre a fait son numéro habituel, et a procédé à un état des lieux de la pandémie qui ne nous a rien appris ». Quant au SML, par la voix de son secrétaire général le Dr Roger Rua, il a trouvé« agaçant le maternage des hospitaliers par la ministre ».

Les libéraux gardent en travers de la gorge le courrier que Roselyne Bachelot vient d’adresser à l’Ordre des médecins. La ministre de la Santé y fait part de sa décision de donner des instructions de fermeté aux préfets pour augmenter si besoin les effectifs de libéraux participant à la régulation médicale, augmenter le nombre de libéraux participant à la PDS, étendre les plages horaires, et prendre les mesures nécessaires afin de s’assurer qu’un nombre minimum de médecins sera en activité dans chaque territoire. Certes, côté hospitalier, on voit la chose d’un bon œil, comme le confirme Grégory Murcier, président de l’ISNIH : « L’idée d’intensifier la PDS dans le secteur libéral pour désengorger l’hôpital est bonne. À la fin de l’année, on voit toujours augmenter l’affluence aux urgences ». Mais chez les libéraux, le ton est tout autre. Et l’exaspération monte.

Les libéraux ont aussi besoin de repos.

Michel Chassang accuse : « La désorganisation actuelle ne peut autoriser le gouvernement à tirer à vue sur les libéraux, argumente-t-il. Nous sommes d’accord pour faire notre travail, mais pas question de doubler les effectifs, les libéraux aussi ont besoin de repos. Attention à ne pas mettre le feu aux poudres, toute réquisition intempestive fera l’objet d’une riposte adéquate et violente de notre part ». Jean-Paul Hamon met aussi en garde : « Je pense que Roselyne Bachelot n’aura pas la maladresse de réquisitionner pour la PDS en fin d’année. Les généralistes sont mûrs pour descendre dans la rue ou fermer leur cabinet, il ne faudrait pas nous pousser beaucoup ». Jean-Paul Hamon précise que tant que les usagers ne seront pas convenablement informés des lieux de garde et de leur mode d’emploi, « ils seront sous-utilisés par les patients qui se précipiteront aux urgences, comme l’année dernière à la même époque ».

La question de la planification de la PDS en période sensible revient sur le tapis. À MG-France, le Dr Martial Olivier-Koehret souligne que « pour augmenter les gardes, il faut une organisation qui n’existe pas actuellement. Dans le cadre d’un système désorganisé, comme c’est le cas actuellement, sans numéro unique national d’appel, sans revalorisation des astreintes, ça ne sert à rien! ». Au SML, Roger Rua estime que s’il y a des réquisitions, « il faut s’attendre à un mouvement d’humeur des libéraux qui sont à cran, avec un vrai risque de grève des gardes, comme en 2001 ». Certains font le rapprochement entre cette demande ministérielle de multiplier les gardes libérales durant les fêtes, et l’obligation faite par la loi HPST aux libéraux de déclarer leurs congés deux mois à l’avance : « C’est une idée lamentable de vouloir augmenter les gardes, regrette le Dr Jeambrun, président du SML,j’espère que ceux qui ont soutenu la loi auront à cœur de devancer les réquisitions et de se déclarer volontaires pour la PDS en cette fin d’année… ».

HENRI DE SAINT ROMAN

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :