Depuis plusieurs semaines, la FNAIR se mobilise contre le projet d’arrêté de décret qui viserait à inclure le coût de l’Erythropoïétine dans le forfait de dialyse. Dès le début du mois de décembre, nous étions informés du risque de l’inclusion de l’EPO dans le forfait de dialyse. Nous avons donc adressé une lettre à la Ministre de la Santé et des Sports.

En même temps nous avons sensibilisé tous nos partenaires du traitement de l’insuffisance rénale et particulièrement tous les Présidents de sociétés savantes, les Présidents des syndicats de néphrologues, ….

Les alertes, les différents courriers adressés à la Ministre, puis à son Directeur de Cabinet, sont restés sans réponse.

Début janvier nous avons, avec le Président adjoint, participé à une réunion à la CNAMTS sur les différentes pistes d’amélioration du traitement, et nous en avons profité pour évoquer les questions d’actualité telle que l’EPO.

Une conférence de presse a été organisée conjointement avec les partenaires.

Nous avons pu également sensibiliser la Fédération Hospitalière de France, l’AP-HP, ainsi que de nombreux administratifs et néphrologues.

A la suite de ces démarches et de la réaction unanimement négative de tous les partenaires, la DHOS a provoqué une réunion en urgence vendredi 29 février ; réunion qui a rassemblé l’ensemble des partenaires du traitement de l’insuffisance rénale et des représentants de la cancérologie autour d’Annie POEUR, de son cabinet, de la DGS, de la Direction de la Sécurité Sociale. Au cours de cette réunion nous avons tous eu le sentiment de nous heurter à une position intransigeante, bien que toutes les interventions ont très fortement « ébranlé » l’administration du Ministère, qui manifestement n’était pas informée de la diversité des modes d’administration de l’EPO.

Lors de cette réunion, Mme POEUR nous a certifié qu’il n’était pas question de restriction sur l’EPO !!!!

Au terme de cette réunion, nous avons accepté de participer à la rédaction puis à la publication d’une « lettre ouverte au Président de la République », communiqué commun et cosigné par tous les partenaires.

Lettre ouverte au Président de la République.

Cette lettre devrait être mise à disposition dans tous les centres de dialyse par les partenaires (notamment syndicats des néphrologues et des établissements) pour être distribuée à tous les patients.

Affaire à suivre.

Publicités

Commentaires sur: "EPO, menaces sur les prescriptions!" (2)

  1. Rathier Josiane a dit:

    Réunion vendredi 29 février ?

    • micoulomb a dit:

      Il fallait bien sûr lire vendredi 29 janvier! bien vu Josiane!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :