Le 11 mars, la Journée mondiale du rein mettra l’accent sur le rôle du diabète gras dans le déclenchement de ces maladies.

En 2010, un adulte sur dix souffre d’une affection rénale, ce qui représente plus de 500 millions de malades dans le monde. C’est pour alerter le public, les médecins, mais également les responsables de la santé sur la progression inquiétante de ces pathologies graves, souvent diagnostiquées trop tardivement, que la Fédération internationale des fondations du rein et la Société internationale de néphrologie organisent le 11 mars, pour la cinquième année consécutive, la Journée mondiale du rein .

Comme l’expliquait jeudi, devant la presse, le Pr Éric Rondeau, secrétaire général de la Fondation française du rein, «les données épidémiologiques montrent que la fréquence des affections rénales va croître d’un facteur 1,5 à 2 d’ici à 2025.» L’hypertension et surtout le diabète gras, de type 2, en constante augmentation ces dernières années, sont les principaux responsables de cette évolution préoccupante. «Aujourd’hui, constate le Pr Rondeau, 30 à 40 % des malades dialysés chroniques» sont atteints de ce désordre métabolique «grand pourvoyeur» d’insuffisance rénale. D’où le choix des organisateurs de faire du diabète le thème central de la Journée du rein 2010.

Lire la suite …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :