Pour la première fois en France, une greffe de foie a été réussie à partir d’un donneur décédé par arrêt cardiaque (DDAC). Cette procédure a été réalisée par les équipes de Laurent Hannoun, Bruno Riou et Jean-Christophe Vaillant à la Pitié-Salpêtrière. Le patient greffé est sorti de l’hôpital avec des suites simples.

« CE RÉSULTAT donne un immense espoir pour l’avenir du prélèvement d’organes », commente le Pr Laurent Hannoun. Il a été permis par une succession de progrès techniques.

La greffe a eu lieu au début de 2010. Le donneur était un homme d’une cinquantaine d’années, qui a fait un arrêt cardiaque. Le SMUR appelé en urgence a appliqué les mesures de ressuscitation cardiorespiratoire habituelles, qui ont échoué. Le patient a été déclaré décédé. Il a ensuite été conduit rapidement au Centre de la Pitié organisé pour réaliser ce type de prélèvement à partir de DDAC, après une coordination entre le SMUR et les équipes de la coordination des prélèvements d’organe et de tissu (Pr Bruno Riou) et de l’unité de réveil (Pr Olivier Langeron).

On a mis en place une circulation régionale normothermique (CRN), pour faire recirculer le sang en dessous du diaphragme, protocole qui permet le prélèvement des reins et du foie. La vitalité hépatique a été monitorée sur les paramètres biologiques et sur une biopsie.

Le prélèvement de l’organe et sa transplantation réalisés par Jean-Christophe Vaillant se sont ensuite déroulés selon les protocoles standards.

Cela fait environ deux ans que des greffes de rein sont réalisées avec succès à partir de DDAC. Il y en a déjà eu une dizaine à la Pitié-Salpêtrière en 2010.

La technique avait été utilisée pour le foie en Espagne, à Madrid et Barcelone et 12 cas ont déjà été publiés ; il n’y a eu que deux retransplantations.

« Nous sommes restés dans des critères stricts pour cette première transplantation, pour être dans des conditions optimales », commente le Pr Hannoun. L’expérience permettra sans doute de les préciser en les élargissant.

Comme dans les autres domaines de la greffe, on manque de donneurs. L’option de la greffe du foie à partir de DDAC devrait permettre pour une part de pallier ce manque.

D’après un entretien avec le Pr Laurent Hannoun

Dr BÉÂTRICE VUAILLE

Quotimed.com, le 26/03/2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :