9 mai 2000 – 9 mai 2010, 10 ans, 10 ans déjà ou à peine !

En tout état de cause il y a 10 ans je vivais un des plus beaux jours de ma vie. J’ai attendu presque impatiemment de pouvoir dire : « je suis greffé depuis 10 ans » comme si c’était un objectif, une étape, un seuil à franchir.

Aujourd’hui je ne reviendrai pas sur le déroulement de la journée et la façon dont les choses se sont passées, ni sur mon ressenti de ces instants ; pas plus que je ne parlerai de celui ou de celle qui me permet aujourd’hui de témoigner ainsi que de sa famille, ma journée d’hier leur a été dédié dans le plus profond de mon intimité.

Aujourd’hui, en ce jour de 10ème anniversaire, je veux vous parler de ces mots qui raisonnent fort et sans cesse dans ma mémoire et prononcés par une infirmière alors que je traversai le STC sur un brancard conduit par un personnel attentif, au milieu d’une haie d’honneur de soignants, pour me rendre au bloc opératoire. De tous ces sourires et mains posées amicalement sur moi ou ma monture à mon passage, une voix s’est élevée pour dire « A tout à l’heure Monsieur COULOMB ». Ces mots que nous prononçons des dizaines de fois par jour revêtaient soudainement une tout autre dimension et m’envahissaient ; ils ne me quitteront plus jusqu’à mon retour au STC quelques heures plus tard. Je comprends alors que tout mot à une signification et que parfois, même les plus simples, peuvent être d’une très grande portée s’ils sont utilisés à bon escient.

Mais ce « A tout à l’heure » est devenu « maintenant » ; du futur il est devenu présent !

C’est donc de ce présent que je veux vous parler, de ce que je suis devenu grâce à ce 9 mai 2000.

Je ne sais pas si ma vie à changer, car je ne sais pas ce qu’elle aurait été sans la maladie, mais ce dont je suis sûr c’est qu’elle a pris une autre dimension et à contribué à mon émancipation.

Depuis toujours j’ai mené des combats pour la justice, la Paix, la liberté, partant du principe que le savoir ne pouvait pas être la propriété exclusive que de quelques uns, mais que son partage, sans le substituer à l’autre, devait contribuer à réduire les différences souvent sources de tensions.

Ce principe je le vis au travers la maladie et parce que je suis pris en charge par des équipes qui partagent ce concept, je m’épanouis complètement et je vis ces moments avec passion ; même si parfois tout le monde ne me comprend pas !

Souvent je le dis, mais parce que j’y suis au cœur, il me plait de le rappeler, nous vivons une transformation en profondeur dans la relation soignant/soigné et seuls ceux qui en ont conscience en tireront les bénéfices, qu’ils soient soignants ou patients ; pour le soignant c’est la réussite de son projet thérapeutique, pour le patient c’est une qualité de vie répondant du mieux possible à ses attentes compte tenu de la maladie.

Que de chemin parcouru en 10 ans ; qu’il est beau de pouvoir prendre part à ces transformations ! Quels extraordinaires moments pour un patient que de pouvoir se sentir utile et faire partager sa vision des choses ; mais le temps passant je me rends compte que beaucoup de soignants sont sur la même longueur d’onde et que c’est tout bénéfice pour nous patients.

Voilà, en ce 10ème anniversaire de ma transplantation j’avais envie de vous écrire ça ; une occasion pour moi de vous remercier de tout ce que vous faites que vous soyez soignants, aides soignants, patients, amis, famille, proches, etc.

A tous ceux qui m’entourent sur le plan médical je veux dire : sans la maladie nous ne nous serrions peut être pas connus, et si je ne vous avais pas connu je ne vivrai pas ces extraordinaires moments . Je vous remercie pour toute l’attention que vous m’accordez, au de là bien sûr de la part réservée à ma prise en charge médicale.

A tous les autres famille, amis, collègues, patients merci pour la confiance que vous m’accordez et sachez que si je suis ainsi c’est grâce à vous, pour vous et avec vous.

Il est 9h40, il y a 10 ans une infirmière me disait «A tout à l’heure Monsieur Coulomb» ; nous sommes « Tout à l’heure. »

Michel COULOMB

Publicités

Commentaires sur: "9 mai 2000 – 9 mai 2010; 10 ans, 10 ans déjà ou à peine !" (2)

  1. Bonsoir,
    Je découvre votre blog par le biais d’une alerte google, donc tout à fait par hasard.
    10 ans …. quel message d’espoir pour tous les transplantés et ceux encore en attente … c’est nous qui vous disons MERCI!
    Vous partagez, vous avez de belles valeurs.
    J’interviens sur un forum dont je vous laisse le lien
    http://www.dondesoidondevie.org/forum
    Ca me ferait très plaisir de vous lire encore …
    A bon entendeur …
    Ah! j’ai oublié de vous dire je suis maman d’un enfant transplanté depuis 5 ans.

  2. micoulomb a dit:

    Bonjour et merci Céline.
    je connais votre association dont je suis, un peu à distance il est vrai, les actions.
    Mon combat permanent est de montrer que malgré la maladie, la vie, donc l’espoir existe.
    A très bientôt.
    Michel COULOMB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :