Le Figaro
Dans Le Figaro, Anne Jouan consacre l’« histoire du jour » à un patient belge, qui s’est « fait opérer en urgence pour une obstruction intestinale » en 2006, mais qui« au bout de quelques mois se plaint de douleurs. Légères au début puis de plus en plus intenses ».
La journaliste indique que « Glen retourne voir son chirurgien qui ne trouve rien à redire. Tenace, il consulte à nouveau, mais le praticien réitère son diagnostic : «Tout va bien !» ».
Anne Jouan note que le patient « décide alors de se tourner vers son médecin traitant. Ce dernier lui prescrit une radio et découvre le pot aux roses : Glen a deux paires de ciseaux de 16 cm de long dans le ventre ! ».
« Le chirurgien les avait tout simplement oubliées au cours de l’intervention. Peu rancunier, le patient décide de se faire réopérer dans le même hôpital… mais par un autre médecin »,
poursuit la journaliste.
Anne Jouan précise que « l’établissement a reconnu son erreur et proposé 5 000 € de dommages à Glen. Mais ce dernier a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux et réclame 80 000 € ».
La journaliste rappelle que « l’oubli de matériel médical lors d’une intervention chirurgicale est loin d’être rarissime. C’est pourquoi l’OMS recommande aux hôpitaux de mettre en place une «check-list» dans les blocs opératoires. Elle permet notamment de compter les outils avant et… après l’opération ».


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :