En France et ailleurs en Europe, les annonces se multiplient sur la Toile. Même sans passage à l’acte, le phénomène trahit une extrême détresse, morale et financière.

Béziers, à l’heure du déjeuner. La ville héraultaise est déserte, les magasins ont baissé leurs rideaux. Dans l’arrière-boutique de son épicerie, un homme d’une quarantaine d’années allume une cigarette en lisant son courrier électronique. Appelons-le Antoine, un prénom d’emprunt. Il est de petite taille, plutôt trapu, avec le crâne dégarni, une barbe de trois jours. Son regard ne quitte pas l’écran, et cette annonce qu’il a mise en ligne, il y a quelques mois: « Je suis commerçant et en grande difficulté de trésorerie. Pour éviter un dépôt de bilan, je mets en vente un rein. »

Lire la suite …

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :