(AFP) – Il y a 3 heures

NEW YORK — Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé vendredi le retrait de son médicament Thelin, contre une maladie relativement rare, l’hypertension artérielle pulmonaire, dans les marchés où il est autorisé, en Europe, en Australie et au Canada.

Dans un communiqué, Pfizer a expliqué avoir pris cette décision en raison d’un nouveau risque de lésion au foie « potentiellement mortel », le conduisant à conclure que « l’avantage global de Thelin ne supplante plus les risques (chez) les patients souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire ».

L’Agence du médicament européenne (AME) a précisé que cette décision avait été prise à la suite de « nouvelles informations sur deux cas de lésion au foie » ayant entraîné la mort.

L’AME, qui avait approuvé ce médicament en 2006, a indiqué que la toxicité de ce médicament pour le foie avait toujours été connue, ce qui l’avait conduite à relever une contre-indication pour les patients souffrant de difficultés hépatiques.

« A ce stade, les patients prenant le Thelin ou participant à des études sur le Thelin sont invités à ne pas interrompre leur traitement et à interroger leur médecin traitant » dans le cadre de leurs rendez-vous prévus, fait-elle valoir.

Pfizer pour sa part suspend les tests en cours, et demande que le Thelin ne soit plus prescrit et que les patients reçoivent d’autres traitements « dès que possible dans de bonnes conditions de sécurité ».

L’action Pfizer cédait 0,03% à 16,75 dollars vers 15h30 GMT à la Bourse de New York, les investisseurs ayant probablement noté que ce médicament est d’une importance modeste pour le numéro un mondial de la pharmacie.

Le Thelin, dont les ventes ont atteint 44,4 millions de dollars durant les neuf premiers mois de l’année (+18%) selon un porte-parole, était le principal actif du laboratoire Encysive, acquis en juin 2008 par Pfizer pour environ 195 millions de dollars, dans le cadre de sa stratégie mettant l’accent sur la médecine de spécialité pour contrer la concurrence des génériques.

Le laboratoire était en train de conduire des tests de dernière phase sur des patients en vue d’une autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis, où une demande avait été formulée dès 2005.

L’hypertension artérielle pulmonaire est une maladie incurable qui peut engendrer l’essouflement, un oedème, voire aller jusqu’à l’arrêt cardiaque à terme si elle n’est pas traitée. Selon le porte-parole, 12.500 patients en souffrent aux Etats-Unis.

Au moment de l’acquisition d’Encysive, Pfizer avançait que la maladie affectait entre 100.000 et 200.000 personnes en Amérique du Nord et en Europe. La faible spécificité des symptômes entraîne souvent un diagnostic tardif.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :