Si depuis des décennies, les chercheurs savent cultiver n’importe quel type de cellules sur une surface plane, ils peinaient jusqu’ici à structurer ces cellules en trois dimensions pour recréer un organe fonctionnel. Partout dans le monde, des équipes tentent de construire des charpentes en polymères, copiant grossièrement la structure d’un cœur ou d’un rein, pour y faire pousser des cellules et reconstituer un organe « bioartificiel ».

Avec des résultats peu convaincants, la plupart des organes réels ayant une structure tridimensionnelle trop complexe à imiter… Une impasse qui a mis les scientifiques sur une autre voie : plutôt que de synthétiser une charpente artificielle, mieux vaudrait récupérer l’armature naturelle qui soutient les cellules au sein des divers organes. Cette armature, la matrice extra-cellulaire, est une sorte de maillage en 3D constitué de protéines plus ou moins rigides. En éliminant les cellules qui s’y trouvent, il serait possible de récupérer la matrice de n’importe quel organe mort pour y « semer » des cellules neuves, qui donnent une seconde vie à l’organe.

Lire la suite: Source « L’Union Champagne Ardennes Picardie »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :