Depuis novembre dernier, le Mycophénolate mofétil (Cellcept®), un des immunosuppresseurs fréquemment utilisé après transplantation rénale, est passé dans le domaine public. Depuis cette date, les patients peuvent se voir proposer par leur pharmacien la substitution de leur médicament habituel par un générique, qui aura un autre nom, un autre boîtage, des comprimés différents.

Les patients transplantés sont en général familiarisés avec les médicaments génériques, qui leurs sont souvent proposés pour les antihypertenseurs, les antilipidémiants, ou autres. Cependant, le remplacement du Cellcept® peut être déstabilisant ou angoissant, puisqu’il s’agit d’une molécule cruciale, destinée à prévenir le rejet du greffon.

Claude Allary nous propose de faire le point sur le sujet…

Cliquer ICI (source Renaloo.fr)

Publicités

Commentaires sur: "Les génériques du Cellcept arrivent en pharmacie." (3)

  1. carlot a dit:

    Je trouve ça scandaleux de voir sur le marché un générique d’un médicament vital pour nous quand on sait qu’un générique n’est pas aussi efficace que le médicament initial, et le pire bientôt on sera obligé de le prendre, imposé par les pharmaciens et autres.

    • micoulomb a dit:

      Je pense qu’il ne faut pas être aussi catégorique vis à vis des génériques. Vous devez en parler à votre médecin qui vous apportera toutes les explications nécessaires.
      Plusieurs cas de figures peuvent se présenter:
      1) bien que la molécule étant la même, l’excipient peut être différent et peut ne pas vous convenir alors votre médecin indiquera sur l’ordonnance « Non substituable » et le pharmacien ne vous le proposera pas.
      2) la molécule et l’excipient sont identiques, là on peut vous le prescrire
      3) même cas de figure que le 2), sauf que vous ça vous perturbe, vous en parlez à votre médecin qui le rendra « non substituable ».

      La qualité de l’observance dépend de la façon dont nous patients ressentons et comprenons notre traitement; faire différemment c’est prendre le risque d’une mal observance.
      Michel COULOMB

  2. Janczak sylvaine a dit:

    Pour ma part, je suis catégorique je ne prendrais pas le Mycophénolate mofétil, suite au problème que j’ai eu avec un médicament générique.
    Je serai très angoissé.
    Mon greffon est précieux.
    Tous les médicaments génériques ne sont pas fabriqués en France, dans certain pays les excipients sont modifie et peuvent contraries les molécules.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :