La ministre des Solidarités Roselyne Bachelot a goûté lundi 22 août à un bain de foule caniculaire sur une plage d’Antibes aménagée pour les handicapés, l’occasion de promettre que « l’échéance de 2015 d’accessibilité pour tous des lieux publics n’est pas négociable ».

« Il n’y aura pas de dérogations », à l’échéance 2015 pour la mise aux normes d’accessibilité des lieux publics, a assuré lundi 22 août la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot, alors que l’Association des paralysés de France (APF) s’inquiète d’une future proposition de loi qui pourrait instaurer des dérogations à l’obligation légale de rendre accessibles tous les bâtiments publics (voir focus). « L’échéance n’est pas négociable » a martelé Roselyne Bachelot.

La loi handicap de 2005 a rendu obligatoire la mise en accessibilité (notamment avec des rampes d’accès) de pratiquement tous les bâtiments recevant du public, en 2015 dernier délai.

Roselyne Bachelot a passé une heure lundi sur l’étroite plage d’Antibes aménagée pour les personnes souffrant de handicaps, en jugeant « la réalisation extraordinaire ». Un total de 213 plages et plans d’eau sont équipés en France d’un encadrement pour handicapés.
« Toutes les plages ne le permettent pas. Le système d’audio-guidage pour non voyants ne peut pas du tout se faire par exemple sur les plages du sud de l’Atlantique à fortes vagues », a remarqué la ministre.

Source Moniteur.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :