Convaincre les vaccino-sceptiques

La caisse nationale d’assurance-maladie donne aujourd’hui le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Tandis que les Français sont de plus en plus sceptiques à l’égard de ce geste de prévention, les autorités sanitaires comptent sur les professionnels de santé pour améliorer la couverture vaccinale. Et notamment sur les pharmaciens.

À PARTIR d’aujourd’hui, jeudi 29 septembre, près de 12 millions d’assurés sont invités à retirer gratuitement leur vaccin contre la grippe dans les pharmacies de l’Hexagone. La caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) vient en effet de donner le coup d’envoi de la campagne 2011-2012, avec l’objectif de renforcer la couverture vaccinale des populations à risque. « Cette mobilisation est d’autant plus importante que la dernière campagne nationale a été marquée par une baisse de la vaccination des populations à risque, rappelle la CNAM. Le taux de couverture vaccinale était de 51,8 % en 2010 contre 60,2 % en 2009. Ce recul est un risque réel pour les sujets vulnérables qui doivent être protégés des complications sévères que le virus grippal peut engendrer. » L’objectif : atteindre un taux de couverture vaccinale des sujets à risque de 75 %.

Pour y parvenir, la CNAM compte sur l’implication des professionnels de santé. « Acteurs de proximité, les médecins, infirmiers et pharmaciens tiennent un rôle essentiel auprès des populations à risque, explique-t-elle. Leur mobilisation pour informer, sensibiliser et convaincre les assurés est primordiale pour combattre les idées reçues sur le vaccin et dissiper les craintes à se faire vacciner. » La présence dans les doses du redouté virus pandémique A(H1N1), devenu depuis saisonnier, suscite encore la méfiance de beaucoup de patients. La polémique soulevée à l’époque autour des adjuvants et autres conservateurs contenus dans les doses pandémiques a aussi semé le trouble dans l’esprit des patients. Mais, au-delà du cas de la grippe, force est de constater que les vaccino-sceptiques sont de plus en plus nombreux. Et des maladies que l’on croyait éradiquées, telle la rougeole, ressurgissent, faute de couverture vaccinale suffisante. Les autorités sanitaires souhaitent donc inverser la tendance avec le soutien des professionnels de santé.

Au-delà d’un renforcement de la couverture vaccinale, la campagne 2011-2012 est également marquée par l’élargissement de la gratuité du vaccin à de nouveaux publics. À commencer par certains professionnels libéraux, dont les pharmaciens d’officine. L’idée est de protéger les professionnels en contact régulier et prolongé avec des malades, afin d’assurer la continuité des soins en période épidémique. La prise en charge du vaccin à 100 % est également élargie à de nouvelles populations à risque. Les personnes souffrant d’une pathologie coronarienne, soit environ 290 000 patients, ainsi que les femmes enceintes à partir du 2e trimestre et les obèses* bénéficient désormais gratuitement du vaccin contre la grippe saisonnière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :