Les Echos, Le Figaro
Alain Perez constate en effet dans Les Echos que « selon le baromètre santé d’Europ Assistance, 29% des personnes interrogées affirment renoncer à des soins médicaux ou reporter ceux-ci en raison de difficultés économiques. Cette tendance concerne surtout les soins dentaires et les lunettes ».
Le journaliste précise que « ce taux est un des plus élevé d’Europe : seule la Pologne fait moins bien (36%). En outre, en France, le ratio ne cesse de progresser : 11% en 2009, 23% en 2010 ».
Alain Perez explique que « dans les trois quarts des cas, ces renoncements ou reports concernent des soins dentaires, 12% s’appliquent à des soins courants et 6% concernent l’achat de médicaments ». Martin Vial, directeur général du groupe Europ Assistance, indique que « ces renoncements concernent surtout des soins mal remboursés ».
Le journaliste note en outre que « cette enquête réalisée auprès de 5.500 personnes réparties dans 10 pays révèle comment les habitants évaluent leur système de santé. En France, 51% des citoyens estiment que l’égalité dans l’accès aux soins n’est pas garantie, contre 61% aux Etats Unis et 67% en Allemagne ».
Alain Perez ajoute que « le financement des systèmes de santé est une source d’inquiétude croissante. 53% des Français interrogés craignent un défaut d’argent public dans le futur et 50% anticipent une augmentation du prix des actes médicaux ».
« La majorité des Européens porte un jugement favorable sur les professionnels de santé. Avec 59% d’opinions favorables, les Français sont dans la moyenne, loin derrière les Autrichiens (86%). Seulement 17% des Polonais et 29% des Italiens ont un jugement positif », 
continue le journaliste.
De son côté, Le Figaro indique que selon l’Afssaps, « les Français ont consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments en 2010, soit presque une boîte par semaine pour un total de 27,5 milliards d’euros ».
« A l’hôpital, parmi les 50 produits les plus vendus on dénombre surtout les anticancéreux, les antirétroviraux (contre le VIH) ainsi que quelques spécialités de maladies rares. En ville, ce sont les médicaments liés aux maladies cardio-vasculaires, aux ulcères, au système nerveux et à l’asthme », 
ajoute le quotidien.

Source mediscoop.net


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :