Le Parisien, La Croix

Odile Plichon note en effet dans Le Parisien qu’« alors que les praticiens hospitaliers allaient commencer à prendre leurs jours accumulés depuis 2002, le gouvernement leur en paiera une partie. Au prix fort ».

La journaliste indique que « c’était une «bombe» annoncée, que le gouvernement a finalement déminée en ouvrant – très grand – son porte-monnaie. […] Ce sont au bas mot près de 480 M€ que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, débourserait sur 4 ans, pour inciter les médecins hospitaliers à «écluser» leurs RTT accumulées depuis 10 ans ».

« Cela représente davantage d’argent, pour 40.000 praticiens, que les mesures d’urgence annoncées lors du Sommet social de la semaine dernière… », ajoute Odile Plichon.

La journaliste annonce que « ce soir, un accord sur cette explosive question de la RTT sera signé au ministère. Il y avait urgence : entre 2 et 2,1 millions de jours ont été stockés dans les comptes épargne-temps depuis 2002 ».

Xavier Bertrand a ainsi déclaré hier : « Je signerai un accord-cadre avec les syndicats de praticiens, pour trouver la solution, en leur laissant la possibilité, soit de les prendre, soit de les mettre sur un compte épargne-temps, soit de se les faire payer », estimant que les 35 heures, « c’était une inconséquence sans pareil ».

Odile Plichon relève que « le ministre de la Santé oublie un point notable : faute d’avoir anticipé ce dramatique effet «boule de neige» – qui était pourtant prévisible -, le projet de décret sanctionne un accord véritablement «en or» pour les médecins, en cette période de crise budgétaire : non seulement, quel que soit le nombre de jours stockés (60 en moyenne, mais jusqu’à 150 ou 200 pour certains médecins), seuls 20 jours devront être pris sous forme de congés, et encore au moment choisi par le praticien ».

« Surtout, une fois déduits ces 20 jours de leur cagnotte, ce sont eux qui décideront de la répartition entre jours à payer et jours à placer en futurs points retraite! Avec un seul plafond de sécurité, placé très haut : chaque médecin ne pourra se faire payer plus de… 80 jours sur 4 ans. A raison de 300 € la journée, le cadeau atteint quand même jusqu’à 24 000 € par médecin hospitalier! », observe la journaliste.

Odile Plichon conclut que la « générosité de ce texte […] marque officiellement, à 3 mois de la présidentielle, une nouvelle lune de miel entre le gouvernement et les blouses blanches de l’hôpital public ».

Date de publication : 23-01-2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :