L’Assurance Maladie a informé hier son réseau du retrait du MMF (Mycophénolate Mofétil, commercialisé depuis 1992 sous le nom de Cellcept et génériqué depuis 2010) du dispositif « Tiers payant contre générique ».

Cela signifie que désormais, les pharmaciens ne sont plus tenus de substituer le médicament et peuvent délivrer le princeps, même en l’absence de mention « non substituable », en faisant bénéficier les patients du tiers payant.

Cette mesure est d’ores et déjà applicable, dans l’attente d’éventuelles recommandations de l’ANSM sur cette molécule.

Elle fait suite aux récentes démarches de Renaloo en direction de la CNAMTS et de l’ANSM et répond totalement à nos préoccupations.

Il faudra sans doute un peu de temps pour que l’information parvienne à l’ensemble des pharmaciens, mais on peut espérer que les difficultés rencontrées actuellement par les patients seront rapidement résolues.

Des représentants de Renaloo seront par ailleurs reçus dans les prochains jours par le Pr Maraninchi, directeur général de l’ANSM.

Source Renaloo.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :