See on Scoop.itETP et Maladies chroniques

Partager les données santé, c’est bon pour les patients : c’est le Secrétaire d’Etat à la Santé britannique Jeremy Hunt qui le dit. Des propos tenus à l’occasion de la parution de l’étude de Dame Fiona Caldicott sur les données de santé en Angleterre et que commente la BBC.

 

See on www.rslnmag.fr

Advertisements

Commentaires sur: "REGARDS SUR LE NUMERIQUE | En Angleterre, les données santé sont «bonnes pour les patients»" (1)

  1. Y a-t-il une chance que les choses bougent grâce à l’Initiative Transparence Santé ? Deux mois après le lancement du manifeste, le compteur affichait, le 22 mars, 1 975 signatures, un score plutôt modeste. Mais cette campagne a reçu un bon accueil auprès d’Etalab, la mission rattachée au Premier ministre chargée de l’ouverture des données et du développement de la plate-forme française open data. Même position à Bercy, où Fleur Pellerin, la ministre déléguée à l’Économie numérique, a pris position en faveur d’un meilleur accès aux données publiques de santé. Les auteurs de l’initiative viennent aussi de demander à Jean-Marc Ayrault la tenue d’« États généraux de l’open data en santé ». Sa réponse est très attendue. Seuls Matignon et Bercy pourront faire fléchir le ministère de la Santé, réputé peu favorable à une ouverture des données.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :