See on Scoop.itInfo santé

La polykystose rénale autosomique dominante est à l’origine de 8 à 10 % des greffes de rein. L’augmentation progressive du volume des kystes constitués au dépens des tubules rénaux comprime peu à peu les néphrons adjacents, pouvant aller jusqu’à provoquer une insuffisance rénale. Aucun traitement n’a jusqu’à présent fait la preuve de son efficacité.

Le Lancet publie ces jours-ci les résultats de l’étude ALADIN, dont l’objectif principal était d’évaluer l’efficacité à 3 ans d’un traitement par octréotide-LAR sur le volume des reins, la progression des kystes et la fonction rénale.

 

See on www.jim.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :